Moonlight Mask Gekko Kamen 月光仮面 1972

Gekkou Kamen  1972Oui, encore de l’histoire ancienne, je ne vous lacherais pas! Le Masque de Lune . Ca m’est revenu d’un coup, je savais bien que j’en avais oublié . Tout s’explique par le fait que c’était une série que je n’aimais pas vraiment, ou plutôt c’est le personnage que je n’appréciais pas. Il faut savoir que l’original avait fait sa première apparition dans une série en chair et en os (live) en 1958 qui était pratiquement l’ancêtre des tokusatsu, séries live aux nombreux effets spéciaux mettant en scène un héros aux pouvoirs particuliers. Comme tous les effets spéciaux de cette époque c’était du toc , les décors en carton pâte pale copie des séries américaines, surtout de Batman si vous voyez ce que je veux dire et BING! et BANG! Je pense que beaucoup n’ont jamais vu les séries originales de Batman , ça vaut le détour au niveau kitch. Oui, c’était pour coller au max au comics . Mais, tout cela n’était pas convaincant même pour un gamin.

Moonlight maskLe pire c‘était son accoutrement un peu style Aladdin ou Laurence d’Arabie ? C’était bien un turban sur la tête non? Il me semble que c’était dû à un séjour initiatique au fin fond de l’Inde. En tout cas dans le Japon des années 50 cela faisait étranger et exotique donc mystérieux. (noter qu’en arrivant au Japon, les passeports autres que japonais doivent se diriger vers la file ALIEN … ) Bon, pour le reste je ne me souviens pas bien , mais les histoires c’était du grand classique, remanié plusieurs fois d’ailleurs entre les live (série et films) et les Animes. Le gentil héros contre les méchants, le sauveur inconnu , le vengeur masqué : comme tout héros qui se respecte son visage est inconnu de tous. C’est tout de même juste un humain, excellent motard, son engin de prédilection sa moto* (tiens, tiens comme Kamen Rider…), armé de pistolets, shuriken et boomerang croissant de lune et expert en arts martiaux il n’a pas de super pouvoirs.      *Pour les connaisseurs ,une Honda Dream CS70.

gekkou kamenL’Anime apparu en 1972, reprenait donc un héros déjà connu et même référencé dans de nombreux esprits, ce qui était à mon avis déjà un handicap, dès le début.

Mais en même temps, du fait que le paysage de l’animation n’était pas très encombré à cette époque (58), Gekko Kamen faisait figure de référence dans le genre héros solitaire, mais dès les années 70 , avec l’explosion de la production d’Anime et la grande créativité de nouveaux auteurs , c’était carrément has been! D’ailleurs , je me souviens des jeunes adultes de l’époque, tentant de discuter avec moi gamin à propos de Gekko Kamen! Désolé, 14 années s’étaient écoulées et Ultraman , Kamen Rider et d’autres étaient passés par là et c’était mille fois mieux. Tout à une époque… et les séries qui ne vieillissent pas sont finalement des chefs d’oeuvre… (je veux dire quoi là?).  Je me souviens quand même de la musique qui était particulièrement convaincante dans la lignée des musiques de série Anime ou Live de héros solitaires.

Je pense que son mérite était d’avoir poser quelques bases ayant contribué aux séries qui lui ont succédé … Gekko Kamen restera un des premiers personnages cultes de la sub culture japonaise aux coté de Kamen Rider, Ultraman et bien d’autres dont vous n’avez peut être jamais entendu parler . Considéré (peut-être à tort) comme un des premiers super héros japonais , peut-être le plus voyant de l’époque en 1958, mais déjà presque du réchauffé en 72, il n’avait pas les armes pour se battre contre les étoiles montantes. Mais rassurons nous il fait bel et bien partie de l’histoire japonaise et revient de temps à autre au devant de la scène quand on s’y attend le moins. (1981, 1999, parodies dans Sailor Moon … et d’autres ) Restez à l’affut de blanc vêtu, masqué et cape rouge au verso.

Héros de tokusatsu : Magma Taishi … Inazuman, Rainbowman, Kikaida, Barom one … que de souvenirs souvent oubliés…

Note: HC

gekkou kamenGekko Kamen a droit à sa statue , dans la ville d’où est originaire son créateur Kohan Kawauchi , à Hakodate, Hokkaido au nord du Japon. Sur la plaque est écrit la devise du héros : Nikumu na, korosu na, yurushimasho. Pardonner sans haine ni mort.

Extrait de l’Op: Gekkou kamen no ojisan wa Seigi no mikata yo yoi hito yo . Tonton Gekko Kamen est l’allié de la justice c’est quelqu’un de bien.

Publicités

A propos animeoyaji

Critique Anime, Animation japonaise et Japanimation par un vieux briscard.
Cet article, publié dans animation japonaise, anime, Critique, Oldies, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s