Senki Zessho Symphogear 戦姫絶唱シンフォギア 2012

Senki Zessho SymphogearEncore un Anime Musical ou bien encore un Magical Girl mais quelque peu différent ? Encore un Moe project ? Un début assez brut sans trop d’explications avec de belles chansons par des Seiyu renommées mais ou va-t-on?

Ca rappel un peu Strike Witch, on reste un peu sur la même lignée : un ennemi inconnu attaque les humains et un groupe de jeunes filles aux pouvoirs mystérieux s’y opposent.

La différence ici c’est que l’on a droit à un peu plus de détails, l’origine du pouvoir, l’origine des ennemis … les questions ont des réponses. Dans cette première saison, on découvre en héroine une petite jeune fille sortie de nulle part , qui par le plus grand des hasard découvre naivement ses pouvoirs . Elle seras très vite confrontée à la grande responsabilité qui lui incombe et  subira ainsi un dur apprentissage ainsi que de nombreuses déconvenues dans ses relations avec son entourage , dur,dur, d’être un bébé  …. euh non une Magical Girl !

L’essentiel du scénario consiste à raconter une histoire à chaque épisode, tout en conservant une trame en arrière plan qui on le découvrira peu à peu servira à une histoire plus complète dans une seconde partie. En gros la saison 1 c’est un peu l’apprentissage et la saison 2 c’est la pratique. N’empêche les personnages pour la plupart féminin sont séduisant, le chara design est assez classique mais correspond bien à l’ambiance générale. D’autres nombreux personnages interviennent également, de tant à autre , ils ont été eux aussi dotés d’une personnalité qui ajoute une petite dimension comique à cette série . Ici, on se concentre surtout sur le thème de l’amitié.

Bien sur un petit peu de fan-service bien que le genre en soit déjà plus ou moins un!  Gros yeux ovales et robes à frou frou … exoskelet et explosion à go go. Au niveau charmes, on reste dans les limites du correct. On retrouve donc toujours la même trame tout vas se jouer autour des personnages, de leurs relations … et de la qualité de  la bande son .
Et quelle bande son, avec tout d’abord Nana Mizuki, seiyu classé de nombreuses fois à l’Oricon ayant également participé à Kohaku Utagasen . Seiyu et anisong sont maintenant reconnues et font parties de la culture japonaise ! Suit Minami Takayama, connue pour Kiki (la petite sorcière de Hayao Miyazaki), Yoko Hikasa …

Malgrès un scénario classique, le rythme est bien mené à la cadence des combats et des chansons , on ne s’ennuie pas. Bien sur pas de grosses surprises mais en comparaison j’ai préféré à Strike witch ou Vivid red . Belles images graphiques au design très coloré. J’aime bien l’affichage des attaques au noms fantaisistes  et hop « tornade de feu!  » oups ! ça me rappel le bon vieux temps d’Inazuma …eleven.

Et comme au feu d’artifice on a droit à une « grande finale » à la hauteur de ce spectacle . On en a pour son argent!

Note: 14/20
Hé bien maintenant chantez ! en flinguant …

Déjà une suite existe: Senki Zessho Symphogear G…
グレート! Great !!

Publicités

A propos animeoyaji

Critique Anime, Animation japonaise et Japanimation par un vieux briscard.
Cet article, publié dans animation japonaise, anime, Critique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s