Devilman デビルマン (Debiruman) 1972

DevilmanAre wa dare da, dare da, dare da, are wa DEBIRU, DEBIRUMAN DEBIRUMAN…
Il est des Op que l’on n’oublie jamais tellement ils vous ont marqués… ? Je l’ai déjà dit ? Ben oui, à une époque ou les Anime se comptaient sur les doigts de la main , c’était pas difficile de faire son choix, comme quoi quantité ne rime pas avec qualité… (contradiction?)

Debiruman, à force de prononciation japonaise, je n’avais pas tout de suite fait le lien ! C’était donc Devilman, l’homme diable…
Attention Série Culte ! Mon premier Anime sous le signe de l’horreur et des ténèbres … quel choc ! des images lugubres, tantôt colorées, tantôt monochrome, contrastées, du rouge, du noir et quelle stupeur face à des dialogues au sens ésotérique (du japonais quoi!).

Il y avait aussi, je le constaterais plus tard,  toute une série d’idées qui feront les anime de demain, c’est à dire les anime d’aujourd’hui. Devilman contient , à part du Mecha (un genre à pas tout à fait à part puisque Devilman cohabita avec Mazinger Z le temps d’un film), un bon ensemble de code de l’Anime pour jeunes adultes. Mise à part l’illustration un peu passée (1972!),  le cadre général reste tout à fait d’actualité et ne ferait pas tache au milieu des Animes d’aujourd’hui . On peut imaginer qu’il y aurait en plus un peu de fan service et du Moe, tendance de notre époque.Ben quoi! Je suis sérieux.

Toute la réussite de cet Anime réside dans la personnalité du Héros et de l’ambiance démoniaque et mystérieuse qui fut reprise plus tard dans nombre d’Animes. Et quel héros, un humain transformé en petit diable . Non , non, rien de si gentil cette série est une véritable apologie de la cruauté de la vie et du désespoir, thème classique, depuis, souvent repris dans l’animation japonaise . Et selon les versions (il y en a eu plusieurs) , tv ou cinéma l’horreur peut aller très loin.

De grandes ressemblances avec les super héros américains, même tenue moulante , masque, pouvoirs et double personnalité inavouable. Celui-ci combat le mal surtout afin de protéger sa bien aimée (ça on comprend). Mi-homme , mi-créature (attention divergence selon les versions) doté de super pouvoirs bien spécifiques tel qu’ils devenaient à la mode dans ces années là : Devil cutter (lames) , beam (laser), arrow (flèche)… radar, régénération, changement de taille… tout cela orchestré rituellement par une annonce du pouvoir mis en oeuvre . Méthode encore utilisée de nos jours avec l’adjonction de textes à la police fracassante.

Inspiré du Manga, Mao Dante,  du célèbre Go Nagai ( Mazinger Z , Cutie Honey ) et adapté également par l’auteur, cet Anime coïncide aussi avec une période de troubles , la guerre du Vietnam , les manifestations d’étudiants post 68… Je me souviens des informations à la télé où les images violentes de combat guerrier et de masses en colères avançant dans les rues (sans vraiment comprendre de quoi il s’agissait) se succédaient régulièrement. Mais , le plus passionnant pour un gamin c’était les combats : Moment le plus attendu ou le héros allait imposer son point de vue!  Et plus particulièrement quand il utilisait ses super pouvoirs multiples.

Il émanait de cette série un indéfinissable mécanisme d’attraction et en même temps un rejet de l’horreur, j’avais envie de comprendre pourquoi Devilman était ce qu’il est. Mais toute tentative de donner un sens logique à cette histoire et aux réactions des personnages étaient sans succès. La manipulation était efficace.

Cette série restée inconnue en France représente ce que les japonais savent faire de mieux ( ou de plus mauvais?)  en matière d’histoires mélangeant des genres très différents et très librement adaptés. Une sorte de transposition de leurs croyances ancestrales, esprit, démons, dieux… dans les croyances occidentales. Devenu, par la suite une source d’inspiration pour nombre de Mangaka , dans un but un peu caricatural de « ce qui est étranger » est bizarre et mystique, mais pouvant aussi être très mal interprété ou tout simplement assimilé comme une vérité par des spectateurs n’ayant aucune base de la culture occidentale. Même Hideaki Anno , créateur d’Evangelion a déclaré avoir été influencé par cet Anime. On retrouve d’ailleurs dans certain aspect de son oeuvre une atmosphère pesante assez semblable.

Les dialogues et histoires évoquées peuvent être un peu compliqués car faisant appel à divers notions théologiques, spirituels et métaphysiques… Souvent un peu sans queue ni tête n’ayant de sens que pour leur auteur ou laissant à dessein le spectateur dans l’interrogation. Tout est fait pour abonder dans le sens de l’histoire et pour justifier les réactions des personnages. Une série qui a ravie toute une génération, rarement oubliée et devenue incontournable dans l’histoire de l’Anime.

A voir absolument pour connaître les inspirations à l’origines des Anime à thèmes spirituels et démoniaques et même au delà du sujet . Une série culte pour les Oyaji ! Une série restée longtemps parmi mes Anime favoris.

Note:HC

Publicités

A propos animeoyaji

Critique Anime, Animation japonaise et Japanimation par un vieux briscard.
Cet article, publié dans animation japonaise, anime, Critique, Oldies, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Devilman デビルマン (Debiruman) 1972

  1. Fighting Force dit :

    Pour les amateurs, un petit article au sujet de Devilman 72, autrefois paru dans le magazine Babylon :
    http://gettermario.dynamicforum.net/t422-devilman-tv-1972-article-paru-dans-le-magazine-babylon

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s