Tiger Mask タイガーマスク 1969

Tiger MaskGamin, passe ton chemin ! C’est par ces mots que j’aurais du être accueilli à l’époque ou je vis cette série pour la première fois. Naïf et pur comme nous le sommes à cet age je n’imaginais pas que de tels Anime pouvait exister , pour moi les dessins animés c’était pour les enfants ! Mais les thèmes adultes existait déjà en Manga et arrivait petit à petit en série Anime , mais ça , je venais de le découvrir. En fait ce type d’Anime était beaucoup plus captivant car il nous ouvrait un monde bien sombre et encore peu connu des enfants de cette époque, celui de l’action comme on pouvait le voir au cinéma, de la violence quotidienne et du questionnement de soi. De nos jours je pourrais faire le parallèle entre celui qui jouant depuis toujours à Mario découvre Callof … pensez-vous que cela le dégoutterait, je n’en suis pas si sur. Combien êtes vous , Gamins, à jouer à ces jeux estampillé « 18 » ? J’en connais beaucoup . Mais, en plus ils et elles aiment ça! Les scènes de cette série étaient aussi profondément empreinte de psychologie, avec tout ce que le Japon peut offrir comme ambiguïtés dans son évolution de la tradition à la modernité.

TigereyesLes scènes de match étaient d’une rare violence, tout était permis, mais étonnamment il  y avait peu de morts! (euh… si quand même un peu,mais je n’ai pas vu les corps !?) C’était une époque ou contrairement à ce que l’on pense il y avait peu de restriction, et la violence dans un Anime n’était pas considéré comme telle, résultat , on s’y habituait peu à peu. Impensable de nos jours, dans notre société bien pensante! Cette série fait partie de ce que j’appellerais les séries réalistes traitant de sujets quotidiens dans un monde bien réel . En fait étant enfant ces séries qui seraient qualifiées plutôt de Seinen, maintenant, me paraissaient trop brut dans leur illustration et dans leur actions , d’ailleurs le scénario me semblait assez compliqué et les dialogues relevaient d’ un niveau de vocabulaire plus élaboré. En tout cas mis à part cela, le sport évoqué dans la série , le catch , donnait une action plaisante et les combats avec des adversaires incroyables, digne des comics américains, car c’est ce qui faisait l’intérêt de la chose et étaient très attendus, malgré leur issue fatale.

Aashita no joevec l’avènement des séries Anime, de nombreux Manga commencent à être mis en animation. Les sujets sont variés et s’adressent à des public de plus en plus particuliers. Dans la même veine il y eu aussi Ashita no Joe (1970) mais la boxe illustré de manière trés réaliste , avec son lot de violence n’était pas du tout de mon goût et Kyojin No Hoshi (1968), khoshisur le baseball ,le sport le plus populaire du Japon à cette époque (1968) de toute manière j’étais trop jeune pour apprécier ces sports, alors que le catch c’était à première vue que de la bagarre entre gars costumés, traités à la manière de super-héros: Beaucoup plus accessible pour un gamin.

Il faut savoir que le catch (puroresu プロレス) était très populaire à cette époque et qu’on pouvait régulièrement voir des match à la tv , une mode venue des amériques, comme le Base-ball toujours très populaire au côté du Sumo et beaucoup plus récemment du football. Le thème sportif a toujours été une base de l’Anime , car le sport a toujours été considéré comme un moyen de cohésion, d’éducation … et de contrôle des masses. Le Japon reste plus que jamais attaché à l’idéal sportif : la réussite par l’effort; idéal qui se traduit dans l’Anime par tout une série d’Anime axé sur le sport, avant de voir plus récemment une tendance à des séries plus axées sur la romance même si le contexte est sportif … toute une constatation de l’évolution de la société et des jeunes japonais.

On a notamment exploité les sports à la mode du jour avec plus ou moins de réussite, mais de belles légendes quand même, à noter Ace wo Nerae (Volleyball) , Captain Tsubasa (foot) , Inazuma Eleven (Foot), kuroko no Basuke (Basketball), Free (Natation) … et j’en oublie pour sur!  trou de mémoire

Au delà de tout ça je me souviens d’une bonne histoire un peu comparable à l’esprit des interprétations de superhéros (solitaires) des comics (Spiderman,Batman,Superman…) au cinéma avec son lot d’humanité,de psychologie, de doutes, de naïveté et de justice mais avec la violence inhérente à cette époque, en plus.

A voir, car cette série a marquée (et choquée ?) toute une génération.  Note: HC

Publicités

A propos animeoyaji

Critique Anime, Animation japonaise et Japanimation par un vieux briscard.
Cet article, publié dans animation japonaise, anime, Critique, Oldies, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s